Moncey Bon-Adrien-Jannot de(1754 - 1842)

Moncey Bon-Adrien-Jannot de Moncey s'engage dans l'Armée à 15 ans, il gagne ses échelons lors de la Révolution. Mais après le coup d'état de Fructidor, il est accusé d'être royaliste. Il prend part au 18 brumaire et soutient Napoléon, il quitte l'armée d'Italie pour des désaccords avec Brune et Murat. Il est alors inspecteur générale de la gendarmerie. Louis XVIII le charge de présider le conseil qui juge Ney, Moncey refuse et sera condamné à trois mois d'emprisonnement.