Henri de Guise(1550 – 1583)

Henri de Guise Fils aîné de François de Guise, Henri a 13 ans lorsque son père est assassiné, son oncle Charles de Lorraine se charge alors de son éducation. Devenu chef de clan, Henri se pose en tant que défenseur de la foi catholique contre les huguenots. Il participe activement aux deuxième et troisième guerres de religion en s'illustrant face à son rival l'amiral de Coligny (bataille de Jarnac, défense de Poitiers, bataille de Moncontour). Il participe à l'assassinat des chefs protestants au cours de la nuit de la Saint-Barthélemy. Sous Henri III, il prend la tête de la Ligue catholique et accroît sa popularité grâce à ses victoires (Dormans, 1575). Il signe le traité d'alliance de Joinville avec le roi d'Espagne. Il participe activement à la journée des barricades (12 mai 1588) chassant le roi de la ville. C'en est trop pour Henri III qui le fait assassiner au cours des Etats généraux de Blois, ses cendres sont jetées dans la Loire.