Fréron Stanislas Louis Marie(1754 - 1802)

Fréron Stanislas Louis Marie Ami de Camille Desmoulins, Il s'occupa du journal extrêmement violent qu'est « L'orateur du peuple ». Il participe aux manifestations du Champ-de-Mars en 1791 puis à la journée du 10 août 1792. Représentants en missions sous la Terreur, il part avec Barras en Provence où il se rend célèbre pour ses excès. Hébert l'accusa d'avoir détourné avec Barras 800.000 livres. Sentant le vent tourner, il se joint à Tallien et aux thermidoriens. Son journal passe du coté de la réaction et il se met à la tête de la jeunesse dorée et des muscadins. Sa fortune dilapidée il finira comme sous-préfet à Saint Domingue où il mourra de fièvre jaune.